Vous êtes ici : Accueil Jeux Olympiques Les J.O. d'hiver Albertville1992 Actualités Pour Kevin Crovetto la barre sera très haute à Bâle

Pour Kevin Crovetto la barre sera très haute à Bâle

15/04/2021 : Le défi est énorme pour le gymnaste monégasque en lice aux championnats d’Europe (21-25 avril) : seuls deux athlètes seront qualifiés pour les prochains Jeux olympiques de Tokyo.

« Je suis conquérant. Mais je sais que ce ne sera pas du tout aisé. » Kevin Crovetto est face à un très grand défi : terminer dans les deux premiers des championnats d’Europe pour décrocher une qualification directe pour les Jeux olympiques de Tokyo. Le représentant de la Principauté tentera le tout pour le tout pour espérer obtenir le précieux sésame à Bâle (Suisse) du 21 au 25 avril. « Je ne vais rien inventer, j’y vais pour faire ce que je sais faire. »

Kevin CROVETTO gymnastique

Kevin Crovetto, en lice aux championnats d’Europe, face à un défi de taille : terminer dans les deux premiers pour se qualifier pour Tokyo. (photo Stéphan Maggi / COM)

Son interview sur Monaco Info 16/04/2021

Son interview sur Radio Monaco

Le concours général (gymnastique artistique) le verra présenter les six agrès : sol, cheval d’arçons, anneaux, saut, barres parallèles et barre fixe (sa discipline de prédilection). Après avoir connu une première participation olympique en 2016, Kevin Crovetto rêve - forcément – à nouveau les yeux grands ouverts des Jeux. « Rio c’était vraiment extraordinaire. Une première participation, donc encore plus marquant. Je retiendrai aussi la très belle ferveur du peuple brésilien autour de cet événement. »

Deux opérations à la même épaule

Depuis Rio, Kevin Crovetto a connu des pépins physiques – notamment deux opérations à la même épaule -, ne lui permettant pas de s’exprimer pleinement, comme aux championnats du monde à Stuttgart en 2019 où il a manqué ainsi l’opportunité de se qualifier directement pour les Jeux : « J’étais encore un peu affaibli ». L’athlète de haut-niveau « rouge et blanc » n’a jamais baissé les bras. Sous la férule de Thierry Aymes, il ne cesse de multiplier les entraînements, à raison de 25 à 30 heures par semaine. Thierry Aymes, son entraîneur mais également plus qu’un confident : les deux hommes se côtoient depuis près de 15 ans, la relation est donc très forte. « Thierry me connaît sans doute mieux que ses enfants. » glisse Kevin. « Il fait partie de ces personnes qui m’ont aidé à me construire. ». A Bâle, le gymnaste monégasque croisera la route avec son pote de club Julien Gobaux*, au Pôle France d’Antibes mais licencié à l’Etoile de Monaco. « Je m’entraîne avec lui depuis 2006. » 

Covid-19 oblige, plus d’un an sans compétition

A l’instar des autres sportifs, Kevin Crovetto a vu son calendrier d’épreuves réduit à peau de chagrin, Covid-19 oblige. Avec ses partenaires de l’Etoile de Monaco, il a pris part à la finale du Top 12 à la fin du mois de mars à Montceau-les-Mines (l’Etoile s’est classée 5e). « Après plus d’un an sans rien, retrouver la compétition et ses repères, à trois semaines des championnats d’Europe, ça fait du bien. Je ne connaissais plus ces sensations d’adrénaline. » S’il ne parvient pas à se qualifier directement pour les Jeux, Kevin Crovetto pourrait prétendre à une invitation pour Tokyo, mais rien n’est acquis, loin de là. A l’aube de ses 29 ans (il les fêtera au mois de juin), le gymnaste monégasque pense aussi à Paris 2024. « Je me sens bien. J’ai envie de repartir pour un nouveau cycle. »

Stéphan Maggi,

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

*Six Français disputeront les championnats d’Europe, les trois qui ont obtenu un billet pour les Jeux lors des Mondiaux 2019 (Samir Aït-Saïd aux anneaux, Cyril Tommasone aux arçons et Loris Frasca au concours général). Pour les accompagner, et puisqu'il reste deux quotas olympiques en jeu pour les généralistes, trois gymnastes ont été retenus, dont Julien Gobaux, meilleur Français dans cet exercice jusqu'à son opération d'un biceps en mars 2019, et qui espère revivre les Jeux à 30 ans et après sa première expérience en 2016 à Rio. Le licencié de l’Etoile de Monaco présente de gros atouts.

 

 

Vous êtes ici : Accueil Jeux Olympiques Les J.O. d'hiver Albertville1992 Actualités Pour Kevin Crovetto la barre sera très haute à Bâle