Vous êtes ici : Accueil Jeux Olympiques Les J.O. d'été Tokyo 1964 Actualités Un résultat historique pour le bobsleigh monégasque

Un résultat historique pour le bobsleigh monégasque

 

15:02/2022 : Rudy Rinaldi et Boris Vain nous ont fait rêver jusqu’au bout lors des deux dernières manches aujourd’hui. Ils terminent à une remarquable 6e place. C’est le meilleur classement de Monaco aux Jeux olympiques d’hiver et d’été.

« On va tout casser. » Ces mots forts de Rudy Rinaldi, à l’issue des deux premières manches lundi, traduisaient la motivation sans faille des bobeurs « rouge et blanc ».

On sentait qu’après la première journée où ils se plaçaient 7e, Rudy Rinaldi (pilote) et Boris Vain (pousseur) en voulaient encore plus. Déçus, pas satisfaits et pas rassasiés, les représentants de la Principauté débutaient la troisième manche aujourd’hui tambour battant sur la piste du centre national de glisse de Yanqing. Après une bonne poussée (5’’04, 4e temps), Rudy Rinaldi faisait preuve d’une très belle maturité en termes de pilotage. Régulier sur les trajectoires et toujours dans le bon tempo, le bob à 2 monégasque décrochait à l’arrivée un excellent temps de 59’’57. Grâce à ce chrono de référence, Monaco signait le 4e temps derrière les trois équipages allemands et parvenait ainsi à se hisser à la 5e place provisoire. 

Si tout semblait être déjà joué pour les deux premiers équipages germaniques (Francesco Friedrich, sacré une nouvelle fois champion olympique, aura été magistral tout au long des deux jours de compétition), tout allait se décider dans la quatrième et dernière manche pour les autres. Les Monégasques signaient à nouveau une bonne poussée (5’’05, 5e temps). Le bob « rouge et blanc » était à l’aise dans la partie haute du tracé (14’’67 et 26’’66 aux deux premiers intermédiaires, 5e temps).

Sur cette piste technique qui demande un pilotage extrêmement délicat, une petite erreur était commise à la sortie du sixième virage (37’’56 et 49’’61, avec les 9e et 11e temps aux deux intermédiaires suivants) et au final le 10e temps (1’00’’05).

 

Bobsleigh Monaco au depart Wander Roberto ANOC Olympic

 Rudy Rinaldi et Boris Vain au départ de la 4ème manche (Photo Wander Roberto / ANOC Olympic)

Rudy Rinaldi et Boris Vain terminent les quatre manches avec un temps de 3’59’’14, à deux petits centièmes des Autrichiens Benjamin Maier-Markus Sammer (5e, 3’59’’12). Les Suisses Michael Vogt-Sandro Michel sont 4e (3’58’’83), derrière un podium 100% allemand : Francesco Friedrich-Thorsten Margis (3’56’’89), Joahnnes Lochner-Florian Bauer (3’57'’38) et Christoph Hafer-Matthias Sommer (3’58’’58).

Bobsleigh Monaco Wander Roberto ANOC Olympic2

Le bobsleigh monégasque en action sur la piste olympique de Yanqing. (Photo Wander Roberto / ANOC Olympic)

« Un peu déçu par la 4e manche »

« C’était une belle bagarre, nous a confié Rudy Rinaldi. Malheureusement, j’ai fait une erreur qui coûte très cher. Je voulais sortir la plus belle manche de ma carrière et au final, à cause d’un virage, je ne le fais pas… Je suis un peu triste car je voulais faire plaisir à tout le monde et me rapprocher du podium. Je voulais arriver en bas sans regrets, en faisant une belle manche. Je pense qu’on méritait mieux… Quand je suis venu ici, je savais qu’on allait se battre pour un top 10. Au bobsleigh, quand tu joues un top 10, tu sais que tu peux jouer un top 6 et que tu peux alors viser aussi une médaille. Notre résultat a peut-être surpris beaucoup de monde, mais c’est notre niveau. On a prouvé qu’on pouvait se rapprocher d’un podium. J’y croyais au fond de moi-même, même si je ne l’ai jamais dit à haute voix. Je suis juste un peu déçu par cette 4e manche, c’est tout. Je voulais finir en beauté… » 

« Cette sixième place pour Monaco est incroyable, déclarait à chaud Boris Vain. C’est une grande fierté et il ne doit y avoir aucune déception. »

Ce résultat remarquable obtenu par Rudy Rinaldi et Boris Vain vient couronner tout le travail de l’équipe de bobsleigh sous la houlette de Bruno Mingeon (entraîneur), Patrice Servelle (entraîneur adjoint), Antoine Riou (technicien du bob) et Laurent Willems (ostéopathe). Rappelons que c’est Anthony Rinaldi (remplaçant pour ces Jeux) qui a poussé son frère Rudy en janvier pour assurer la qualification du bob à 2 monégasque (Boris Vain avait eu la Covid). Cette 6e place est une performance historique pour la Principauté. C’est en effet le meilleur classement jamais obtenu par Monaco aux Jeux olympiques d’hiver et d’été. Chapeau bas messieurs !

 

Rudy Rinaldi avec Bruno Mingeon COM

 

 

 

 

Cette remarquable performance vient couronner tout le travail de l’équipe de bobsleigh de Monaco sous la houlette de Bruno Mingeon, l’entraîneur, ici aux côtés de Rudy Rinaldi. (Photo COM)

 

Stéphan Maggi

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

 

 

 

Vous êtes ici : Accueil Jeux Olympiques Les J.O. d'été Tokyo 1964 Actualités Un résultat historique pour le bobsleigh monégasque