Vous êtes ici : Accueil Reportages Singapour 2010 Actualités S.A.S. le Prince Albert II : « Toujours présent pour encourager nos athlètes »

S.A.S. le Prince Albert II : « Toujours présent pour encourager nos athlètes »

 

28/07/2021 : Début des compétitions, crise sanitaire, nouvelles épreuves, marqueur écologique fort : le Prince Souverain livre ses impressions sur ces Jeux de Tokyo. Présent à Tokyo au plus près de la délégation monégasque pour suivre et soutenir les six athlètes de la Principauté en lice, S.A.S. le prince Albert II fait part de ses impressions sur ces Jeux olympiques pas comme les autres.

 

SAS S.A.S. le prince Albert II est présent à Tokyo pour suivre la délégation et encourager les six athlètes monégasques en lice. (photo Stéphan Maggi / COM)

 

Votre sentiment sur ces Jeux de Tokyo ?

Les installations sont de tout premier ordre, les compétitions se déroulent bien avec très peu de problèmes. Nos amis japonais mettent beaucoup d’efforts et de sérieux dans cette organisation des Jeux, avec les contraintes que l’on connaît. Elles sont malheureusement très importantes mais nécessaires. Ce qui frappe surtout les esprits et ce qui est dommage, c’est l’absence de spectateurs. Dans certaines enceintes, un petit groupe de membres de la famille olympique peut encourager les athlètes, c’est une belle chose à voir. Malheureusement, sur d’autres sites, c’est beaucoup plus compliqué. Ces Jeux manquent un peu d’âme à cause de cela, mais personne n’y peut rien en raison des mesures prises.

Un mot sur les athlètes monégasques et les premiers résultats ?

Ils font preuve de beaucoup de courage et de volonté, avec de très belles choses déjà. Quentin Antognelli (aviron) a fait de très bonnes courses. On va voir s’il va pouvoir accéder à la finale C. Xiaoxin Yang (tennis de table) a signé un très bon premier match. Au tour suivant elle a affronté l’une des meilleures joueuses du monde. Claudia Verdino (natation) était dans le sillage des temps qu’elle fait habituellement. Il y a eu une disqualification un peu malheureuse, mais elle n’a pas démérité. Cédric Bessi (judo) a signé un très bon premier combat. Le deuxième était plus difficile contre, là aussi, un des meilleurs mondiaux. Il a fait preuve de beaucoup d’abnégation et de détermination. Tout cela est de très bon augure pour les prochains résultats qui seront, je l’espère, de la même tenue. Je serai bien sûr présent pour encourager toujours nos athlètes afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes.

Que pensez-vous de l’apparition des cinq nouveaux sports (surf, escalade sportive, karaté, baseball/softball et skateboard) ajoutés au programme de ces Jeux ?

Ces disciplines sont intéressantes. Elles sont devenues très compétitives avec une belle participation internationale ce qui était absolument nécessaire. Les membres du CIO (Comité international olympique), mais aussi le staff et le département des sports du CIO devront à présent évaluer la portée de ces nouvelles épreuves. Elles font naturellement appel aux nouvelles générations et touchent un public plus jeune. Je pense que ça peut les intéresser davantage à cet esprit olympique que l’on essaie de disséminer à travers le monde.

En entendant être un modèle en matière d'écologie en devenant les Jeux les plus verts de l'histoire, Tokyo lance aussi un message très fort.

L’environnement et la durabilité font partie de l’agenda 2020 et maintenant de l’agenda 2020+5 du CIO décliné dans le monde olympique. Les fédérations internationales et les comités nationaux olympiques doivent aussi y adhérer, avec des chartes à respecter. Fort de toutes ces recommandations, on voit bien que Tokyo a dû anticiper cela, puisqu’ils préparent les Jeux depuis longtemps. Il y a de très belles mesures pour ces Jeux : l’énergie, le tri des déchets, l’utilisation de différents matériaux… Tout cela est très bien pensé. Je ne pourrai malheureusement pas visiter la délégation au village olympique, mais j’espère pouvoir voir un petit aspect technique du village, notamment l’utilisation d’un système à hydrogène, très intéressant, pour tous les besoins en énergie. Si cela peut être répliqué dans d’autres circonstances et dans d’autres lieux, ce sera une piste sérieuse à étudier de très près et à développer.

Stéphan Maggi

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

 

 

Vous êtes ici : Accueil Reportages Singapour 2010 Actualités S.A.S. le Prince Albert II : « Toujours présent pour encourager nos athlètes »