Vous êtes ici : Accueil Accueil Actualités Tokyo : Quentin Antognelli (aviron) premier athlète en lice

Tokyo : Quentin Antognelli (aviron) premier athlète en lice

23/07/2021 : Le rameur monégasque joue une carte importante lors de la série qu’il dispute aujourd’hui. L’objectif est de terminer dans les trois premiers pour éviter les repêchages.

 

Quentin ANTOGNELLI plan deau

Dans la baie de Tokyo, Quentin Antognelli est le premier athlète monégasque en lice pour ces Jeux d’été. (photo COM)

 

Le monde entier aura les yeux braqués aujourd’hui sur la cérémonie d’ouverture des Jeux, à laquelle participera bien évidemment la délégation monégasque. Mais les choses sérieuses débutent plus tôt pour Monaco du côté de Tokyo. Ce matin, Quentin Antognelli (aviron - skiff) est en effet le premier athlète de la Principauté en lice pour cette 32e olympiade. Le tirage au sort semble avoir été assez favorable pour le Monégasque. Dans la série 2, il devra terminer dans les trois premiers pour éviter les repêchages. Le Néozélandais Parry et le Grec Ntouskos paraissent, à priori, hors de portée. Même si rien n’est acquis d’avance, le Monégasque doit, dans la logique des choses, prendre le dessus sur Rii (Vanuatu) et Vasquez Jorge (République Dominicaine), adversaires qui sont un cran en dessous. La lutte pour la troisième place se jouera donc vraisemblablement avec le Péruvien Torres Masias. « On a sensiblement le même niveau. » confie Quentin Antognelli qui se sent en forme. « Physiquement tout va bien. J’avais l’impression d’avoir les jambes un peu lourdes, mais quand on a fait des simulations sur l’eau, tout se passait pour le mieux. J’essaie de ne pas trop m’écouter… »

Quentin ANTOGNELLI

 

« Avoir un bon rythme et être constant »

Cette première olympique, il l’attend avec impatience. « Ça devient de plus en plus en réel, on touche au but, j’ai envie d’y aller. » Il ne fera pas de calculs. « Si tu pars trop vite, tu vas le payer par la suite. Il faut veiller à ne pas se retrouver dans la vague des autres. Il conviendra d’avoir un bon rythme et d’être constant. » Seul dans son bateau, avec 2000m à parcourir dans la baie de Tokyo « où il y a toujours un peu de vent ». Et au bout d’efforts intenses de près de sept minutes, le secret espoir de finir dans les trois premiers et ainsi se qualifier pour les 1/4 de finale. « Cela m’éviterait de passer par les repêchages. Une régate reste toujours traumatisante pour l’organisme. Cela me permettrait de disposer ainsi de plus de temps de récupération et d’arriver à 100% pour l’épreuve suivante. »

 

 

 

 

Stéphan Maggi,

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

 

 

 partenaires olympiques

 

Vous êtes ici : Accueil Accueil Actualités Tokyo : Quentin Antognelli (aviron) premier athlète en lice