Vous êtes ici : Accueil Reportages 127ème session du CIO : galerie photos Actualités Le bobsleigh monégasque frappe un grand coup d’entrée

Le bobsleigh monégasque frappe un grand coup d’entrée

 

14/02/2022 : Rudy Rinaldi et Boris Vain ont signé une performance de choix aujourd’hui à Yanqing. A l’issue de la première journée de compétition, les Monégasques sont à deux dixièmes du podium. Tout se décidera demain lors des deux dernières manches (13h15 et 14h50).

Les bobeurs monégasques ont de la suite dans les idées. Rudy Rinaldi (pilote) et Boris Vain (pousseur) avaient à cœur de montrer leur vraie valeur. Sur la piste olympique du centre national de glisse de Yanginq, les représentants de la Principauté ont été les premiers à s’élancer aujourd’hui lors de la manche 1. 10e temps de la poussée (5’’05), les Monégasques terminaient 9e cette première descente (59’’62). La concurrence est plus que jamais au rendez-vous pour ces Jeux olympiques avec de très grosses pointures présentes, notamment l’Allemand Francesco Friedrich. Le double champion olympique en titre (bob à 2 et bob à 4) et septuple champion  du monde affichait ses ambitions, en décrochant le meilleur temps (59’’02). Les Germaniques, spécialistes de la discipline, plaçaient d’ailleurs déjà trois équipages aux quatre premières places.

Bobsleigh Monaco Wander Roberto ANOC OlympicLors de la deuxième manche, le bob à 2 monégasque montait le curseur d’un cran. Après la poussée (5’’08, 13e temps), Rudy Rinaldi montrait toute l’étendue de ses qualités en pilotage, avec le 3e temps (59’’90). Une deuxième manche de très belle facture qui permet aux Monégasque de se hisser à une très belle 7e place provisoire. Les Français sont 13e.

« On va tout donner ! »

« Il y a un peu de déception, confiait à chaud Rudy Rinaldi. Cette 7e place provisoire, c’était le minimum que l’on voulait. J’ai un peu de regrets car sur la première manche je n’ai pas réussi à reproduire ce que je faisais à l’entraînement. Entre les virages 9 et 13, j’étais pourtant le  plus rapide, mais j’étais un peu en dedans sur cette première manche. Je suis d’autant plus déçu que sur la deuxième manche, on réalise le 3e meilleur temps. Ça va être une guerre de régularité et demain, on va continuer à pousser car le temps que l’on a signé lors de la manche 2 est une source de motivation. »

Le pilote monégasque fixe le cap. « Il faut que je reste concentré, car ça se joue à pas grand-chose. On peut grappiller aussi un peu de temps à la poussée et je pense qu’on peut refaire ce qu’on avait fait à l’entraînement. J’ai fait pas mal d’erreurs que je peux corriger et les autres feront des erreurs, on l’espère. La bagarre sera intense. Nous, on regarde ce qui se passe devant, mais derrière il y aussi du beau monde. On peut se retrouver 3e comme 12e. On va tout donner ! »

Au cumul des deux manches (1’59’’52), Rudy Rinaldi et Boris Vain ne sont qu’à deux petits deuxièmes de la 3e place occupée par l’équipage russe (1’59’’32). « On est là et on sera là pour la bataille lors des deux dernières manches. » Rendez-vous demain à 13h15 et 14h50. Le meilleur est peut-être à venir pour le bob à 2 monégasque.

Après les deux premières manches, les bobeurs Rudy Rinaldi et Boris Vain occupent une très belle 7e place. (Photo Wander Roberto / ANOC Olympic)

Stéphan Maggi

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

 

 

Vous êtes ici : Accueil Reportages 127ème session du CIO : galerie photos Actualités Le bobsleigh monégasque frappe un grand coup d’entrée