Vous êtes ici : Accueil Politique de confidentialité Actualités Les athlètes monégasques des Jeux de Beijing et de Tokyo à l’honneur

Les athlètes monégasques des Jeux de Beijing et de Tokyo à l’honneur

Après leur historique 6e place, les bobeurs Rudy Rinaldi et Boris Vain ont reçu les diplômes olympiques des mains de S.A.S. le prince Albert II. Les autres sportifs, les épinglettes de participation olympique.

La grande famille olympique monégasque était réunie jeudi 7 avril dans la salle des Arts du One Monte-Carlo lors d’une réception qui a mis à l’honneur les athlètes monégasques ayant pris part aux Jeux d’hiver de Beijing et à ceux d’été de Tokyo.

Prince Albert II avec athletes et personnalites Eric Mathon Palais princier 

Les athlètes monégasques des Jeux de Beijing et de Tokyo à l’honneur aux côtés de S.A.S. le prince Albert II et des personnalités. (Photo Éric Mathon / Palais princier)

Une manifestation qui s’est déroulée en présence de S.A.S. le prince Albert II et notamment de S.E.M. Pierre Dartout, Ministre d’État, de Patrice Cellario, Conseiller de Gouvernement - Ministre de l’Intérieur, Georges Marsan, Maire de Monaco, Nathalie Amoratti Blanc, Conseillère Nationale.

Réformes structurelles au fil des années

Yvette Lambin Berti, secrétaire général du Comité olympique monégasque, a indiqué que les deux événements « ont permis de mesurer le niveau d’excellence atteint par nos athlètes » et que « ces résultats sont le fruit d’une dynamique de travail sans précédent. »

Au fil des années, le Comité olympique monégasque a d’ailleurs conduit des réformes structurelles (classes sportives au collège, conventions de sportifs de haut niveau, filière sport élite au lycée, convention médicale pour le suivi des athlètes), avec l’appui du Gouvernement princier « qui a toujours aidé et soutenu dans ce parcours le Comité olympique monégasque ». Yvette Lambin Berti a également remercié les membres de la Commission Nationale des Sports « qui se sont penchés sur les besoins des athlètes de haut niveau, ainsi que toutes les Fédérations sportives avec leurs dirigeants bénévoles indispensables à l’accompagnement des sportifs. » 

Parité parfaite à Tokyo

Prince Albert II discours Eric Mathon Palais princier Revenant sur la participation « rouge et blanche » aux Jeux de Tokyo, S.A.S. le prince Albert II, président du Comité olympique monégasque, a souligné que « pour la première fois de son histoire, Monaco était représenté par autant de femmes que d’hommes. Cette parité, à laquelle je tenais particulièrement, était en parfaite adéquation avec les recommandations du Comité international olympique. » Des Jeux qui avaient vu, pour la toute première fois, une athlète monégasque (la pongiste Xiaoxin Yang) se qualifier, « une performance de très haut niveau. »

Le Souverain n’a pas manqué de mettre en exergue les très bons résultats des représentants de la Principauté (9e place en judo, 15e place en aviron et 17e place en tennis de table notamment). Six mois après Tokyo, les Jeux d’hiver de Beijing ont confirmé les très bonnes dispositions des athlètes monégasques. Le skieur Arnaud Alessandria tout d’abord qui a terminé 13e en combiné alpin et les bobeurs Rudy Rinaldi et Boris Vain, « à l’issue d’une magnifique course en 4 manches, disputée contre les plus grandes équipes du circuit, une exceptionnelle et historique 6e place, plaçant ainsi la Principauté de Monaco à la quatrième place des nations de la spécialité. » Ces deux sportifs ont d’ailleurs reçu les diplômes olympiques, les autres sportifs les épinglettes de participation olympique.

S.A.S. le prince Albert II : « Travailler ensemble, en concertation et coopération, pour le développement du sport monégasque »

S.A.S. le prince Albert II a félicité l’ensemble des athlètes. « Par vos performances, vous contribuez au rayonnement de Monaco sur la scène internationale et à la promotion de nos valeurs. Vous êtes les ambassadeurs de notre pays et vous avez merveilleusement accompli votre mission. » Avant d’insister sur « la haute performance sportive particulièrement exigeante » et d’adresser un message fort. « C’est pourquoi il est crucial que toutes les personnes et entités impliquées dans le sport – bénévoles, dirigeants, associations, Mairie, État, Comité olympique monégasque – doivent travailler ensemble, en concertation et en coopération, pour mettre à disposition des athlètes les moyens nécessaires afin que le sport monégasque poursuive son développement. »

Les regards sont déjà tournés vers Paris 2024. En 1924, toujours à Paris, Julien Medecin y remportait la médaille de bronze au concours d’architecture. « Mon objectif pour Paris, notre objectif avec le Comité Olympique Monégasque, est la confirmation des excellents résultats obtenus par le sport monégasque tant à Tokyo qu’à Beijing. » a conclu le Souverain.

Stéphan Maggi

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

___________

Vous êtes ici : Accueil Politique de confidentialité Actualités Les athlètes monégasques des Jeux de Beijing et de Tokyo à l’honneur