Vous êtes ici : Accueil Accueil Actualités Tennis de table : Xiaoxin Yang signe un exploit en se qualifiant pour Tokyo

Tennis de table : Xiaoxin Yang signe un exploit en se qualifiant pour Tokyo

15 mars 2021 : La pongiste est la première athlète monégasque à valider son billet pour les prochains Jeux olympiques. Une performance de taille qui fera date 

Elle en rêvait, elle l’a fait. A 33 ans, du haut de son 1,55m, Xiaoxin Yang vient de décrocher le Graal de tout sportif : se qualifier pour des Jeux olympiques. Un magnifique résultat pour la pongiste « rouge et blanche » (qui sera donc en lice à Tokyo du 23 juillet au 8 août) et pour le sport monégasque.

avec small

Le sourire pour la pongiste monégasque (aux côtés de Gang Xu, son entraîneur)

Elle se disait confiante avant le tournoi mondial de qualification à Doha, encore fallait-il concrétiser les paroles en actes. Exemptée de huitième de finale, la Monégasque est entrée de la plus belle des manières dans la compétition dimanche soir, en quarts de finale, en dominant la Bélarusse Daria Trigolos (4-0). Ce lundi après-midi, en demi-finale, Xiaoxin Yang croisait le fer avec l’Indienne Manika Batra avec une nouvelle victoire à la clé (4-1).

« J’ai serré les poings »

Il ne lui restait donc plus qu’une marche à franchir. Opposée ce soir même à l’Espagnole Maria Xiao, la représentante de la Principauté a livré un combat de haute lutte. Après une 1e manche âprement disputée et remportée (14-12), l’Ibère Xiao décrochait coup sur coup les deux autres manches (11-8, 11-4). Xiaoxin Yang relevait la tête dans la 4e et la 5e manche (11-7, 11-3), mais concédait la 6e (9-11), après avoir mené pourtant 8-6. On pensait la 7e manche pliée (3-7, 7-9). Mais Xiaoxin Yang trouvait les ressources mentales et physiques pour recoller au score (10-10) et donner le coup de fouet nécessaire pour s’adjuger le match (12-10), au terme de 1h8’. « J’ai mal joué lors des 2e et 3e manches. La 4e manche m’a remise en confiance. Dans la 7e manche, je n’ai jamais lâché. J’ai serré les poings. Il fallait être costaud et très fort mentalement car il y avait beaucoup de pression. »

Xiaoxin Yang action

A Doha, Xiaoxin Yang (en gris) a livré un duel de haute lutte face à l’Espagnole Maria Xiao. (DR)

Au nom du père

Juste après avoir validé son ticket pour Tokyo, l’émotion était très forte. « J’ai réussi pour mon père. » lâchait à chaud Xiaoxin Yang. Un papa (Liang) trop tôt disparu, qui a toujours cru en sa fille dès son plus jeune âge, la poussant à se surpasser, en étant un guide à ses côtés. « Il voulait que j’aille aux Jeux olympiques. Aujourd’hui, c’est le plus beau des cadeaux que je puisse lui offrir, ainsi qu’à ma mère Jinlan et à mon frère Xiaochao. » De retour du Qatar en fin de semaine, Xiaoxin Yang s’accordera quelques jours - mérités - de repos. « Ça fait trois semaines que je n’ai pas vu mon mari. » Avant de penser, avec son entraîneur Gang Xu (« Il a toujours été très précieux, même pendant le confinement ») à se préparer au mieux en vue des Jeux. « Je vais peut-être participer à l’Open de Chine. » L’occasion de retrouver et de récupérer sa fille Céline (trois ans et demi), bloquée en Chine à cause de la fermeture des frontières due à la Covid-19, qu’elle n’a donc pas vue depuis près d’un an et trois mois.

« Merci à tous ceux qui ont cru en moi »

Cette qualification olympique Xiaoxin Yang tient aussi à la partager « avec toutes les personnes qui sont derrière moi depuis des années. Merci au prince Albert II qui m’a donné cette chance. Je n’ai vraiment pas trop de mots, je suis très émue. Merci à la fédération monégasque, au Comité olympique monégasque et à tous ceux qui ont cru en moi, même pendant des périodes difficiles et de doutes. »

Stéphan Maggi,

Attaché de presse du Comité olympique monégasque

 partenaires olympiques

 

Vous êtes ici : Accueil Accueil Actualités Tennis de table : Xiaoxin Yang signe un exploit en se qualifiant pour Tokyo