Vous êtes ici : Accueil Historique Quelques dates Historique du COM

Historique du Comité Olympique Monégasque

 "Il faut internationaliser le sport et organiser de nouveaux Jeux Olympiques". Telle fut l'idée qu'émit pour la première fois le 25 novembre 1892, le français Pierre de Fredi, Baron de Coubertin, lors du cinquième anniversaire de la fondation de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques. Dix neuf mois plus tard...

.

Lire la suite...

Quelques Dates

 

  • 1920 : Première délégation Monégasque aux Jeux Olympiques d'Anvers en Athlétisme et Gymnastique.
  • 1924 : Jeux Olympiques de Paris, seule médaille de " Bronze " gagnée à ce jour par Julien Médecin en Architecture.
  • 1927 : Monaco accueille la 26ème session du C.I.O.
  • 1949 : Nomination du Prince Héréditaire Rainier membre C.I.O. pour Monaco.
  • 1950 : Le Prince Pierre remplace Son fils comme membre du C.I.O.
  • 1953 : Officialisation du C.O.M. par ordonnance souveraine du 31 décembre 1952.
  • 1968 : La flamme Olympique traverse la Principauté avant de se diriger sur Grenoble.
  • 1973 : Monaco accueille la IVème Assemblée Générale des Comités Nationaux Olympiques d'Europe.
  • 1975 : Election des membres du C.O.M. par l'Assemblée Générale de chaque Fédération Sportive Monégasque, tous les 4 ans.
  • 1985 : Inauguration du nouveau Stade Louis II.
  • 1986 : Prestation de serment de S.A.S. le Prince Héréditaire Albert comme membre du C.I.O.
  • 1987 : Organisation des IIèmes Jeux des Petits Etats d'Europe.
  • 1988 : S.A.S. le Prince Rainier III reçoit les insignes de l'Ordre Olympique d'Or.
  • 1989 : Instauration des Bourses Sportives par  S.A.S. le Prince Rainier III.
  • 1993 : La Principauté accueille la 101ème session du C.I.O.
  • 1994 : Le C.I.O. décerne la coupe Olympique Pierre de Coubertin 1993 au Comité Olympique Monégasque pour l'organisation parfaite de la 101ème session du C.I.O.
  • 1994 : Nomination du Prince Héréditaire Albert , Président du C.O.M.
  • 1996 : Création de l'Association Monégasque des Athlètes Olympiques selon le souhait du Prince Héréditaire Albert.
  • 1997 : Le IVème Congrès Mondial du C.I.O. sur les Sciences du Sport s'est tenu à Monaco.
  • 2001 : 30ème Assemblée Générale des Comités Olympiques Européens. Election du nouveau Président, M. Mario Pescante.
  • 2002 : Signature de nouvelles conventions pour les Athlètes de Haut Niveau.
  • 2003 : Signature de la "Déclaration de Copenhague contre le dopage dans le sport". Mise en place par le C.O.M. d'une politique de lutte contre le dopage en Principauté et élaboration des différents textes législatifs.
  • 2007 : Organisation des XIIèmesJeux des Petits Etats d'Europe.


 

.

Le C.O.M. jusqu'en 1996

Le Comité Olympique Monégasque

 

C'est en 1953, par l'Ordonnance Souveraine n° 688 du 31 décembre 1952 sous le patronage de S.A.S. le Prince Rainier III, que le Comité Olympique Monégasque a été officialisé. Ce Comité a pour objet de préparer et d'assurer la représentation de la Principauté aux Jeux Olympiques organisés par le Comité International Olympique. 

Devant se conformer aux directives énoncée par le C.I.O., tant en ce qui concerne la défense de l'esprit olympique que la préservation de l'emploi des termes et des emblèmes olympiques, le C.O.M. est tenu d'être en relation constante avec la C.I.O., et son président a seul qualité pour y représenter les intérêts des Fédérations et des Groupements sportifs monégasques. Le C.O.M., organe exécutif, est assisté d'un Comité consultatif composé de conseillers qui représentent les divers sports incrits au programme des Jeux Olympiques. Ces conseillers sont nommés pour quatre ans par Arrêté Ministériel. Le président et les membres du C.O.M. sont nommés pour une durée de quatre ans par Ordonnance Souveraine. 

Le 9 février suivant, le Secrétaire-Général, Pierre Marsan, adresse un courrier au Chancellier Otto Mayer, au siège du C.I.O. à Lausanne, pour l'informer de ces nouvelles dispositions.

 

Une semaine plus tard, le C.O.M. se réunit au stand de tir pour une séance "inaugurale" présidée par le Maire de Monaco, Charles Palmaro, Vice-Président du C.O.M., qui remplace pour la circonstance , S.A.S. le Prince Pierre. Le Président du C.O.M. rend hommage au Comité National des Sports, qui vient de s'effacer, puis redéfinit les buts que le Comité doit poursuivre selon les voeux du Prince Souverain :

  1. Stimuler le sport, en encourageant les groupement sportifs ;
  2. Animer le sport, en prospectant et détectant les jeunes champions et en les entourant de toute leur aide.

 

Du 1er juillet au 30 septembre 1953, le C.O.M. organise trois fois par semaine des compétitions sportives afin de stimuler les jeunes nageurs dans leur préparation olympique.

 

 

S.A.S. le Prince Pierre de Monaco, entouré de jeunes athlètes ayant nagé dans les temps réglementaires imposés lors des préparations olympiques : Jean-Louis Campora (à droite), G. Vuidet (à gauche) et Mlle J. Gaggino.

Yacht Club de Monaco, lundi 28 décembre 1953.

 

Au printemps 1954, alors que S.A.S. le Prince Pierre assiste, à Lausanne, à la commémoration du 60e anniversaire de la rénovation des Jeux Olympiques, la Principauté commémore aussi l'événement. Le Comité Olympique Monégasque, assisté des membres du Comité Consultatif, se réunit au Stade Louis II pour rendre hommage au drapeau olympique tandis que retentit l'hymne national monégasque.

 

Le début de l'année 1955 marque une étape importante dans l'histoire de l'olympisme. En effet, à l'initiative de S.A.S. le Prince Pierre de Monaco, le C.O.M. organise un concours pour créer une nouvelle version de l'hymne olympique.

 

En 1963, S.A.S. le Prince Pierre de Monaco ne ménage pas Son ardeur. Il se déplace à Lausanne, au siège du C.I.O., pour participer à certains travaux et se rend aussi à Baden-Baden pour assiter à la 61e session du C.I.O. Très affaibli par la maladie, Il s'éteindra le 10 novembre 1964. Un hommage Lui sera rendu dans le 89e Bulletin du C.I.O. de février 1965, par le Vice-Président Armand Massard.

 


 

 

Entre 1965 et 1967, le C.O.M. va subir plusieurs transformations. L'O.S. n° 3315 du 16 avril 1965 place le C.O.M. sous la présidence de S.E.M. Paul Noghès, Secrétaire d'Etat de la Principauté, et compose le nouveau comité des sept membres suivants :

  • Jacques de Millo Terrazzani, Vice-Président.
  • Henri Crovetto, Trésorier Général.
  • René Sangiorgio, Secrétaire Général.
  • Le Dr. Charles Bernasconi, le Dr. Louis Orecchia, Jean-Jo Marquet et Raymond Sangiorgio, Président Général de l'A.S.M. 

L'O.S. n° 3354 du 26 juin 1965 modifie le statut des conseillers et membres du Comité Consultatif qui ne seront désormais nommés que pour un an. 

Par l'O.S. n° 3700 du 9 décembre 1966, le Trésorier Général et le Secrétaire Général vont permuter leurs fonctions. Enfin l'O.S. n° 3843 du 3 juillet 1967, à la demande du Président Paul Noghès, souhaitant mettre un terme à son mandat, fixe la nouvelle composition du comité avec comme Président, Jacques de Millo Terrazzani. 

Le C.O.M. va aborder l'année olympique 1968 avec un événement marquant. Avant de se diriger sur Grenoble, où sont organisés les Xes Jeux d'hiver, la flamme olympique, en provenance d'Olympie, traverse la Principauté de Monaco le 20 janvier. Quatorze athlètes monégasques se relaieront jusqu'au Stade Louis II pour effectuer avec la flamme un tour d'honneur. La Principauté ne sera cependant pas représentée à ces Jeux.

 

Samedi 20 janvier 1968. La Flamme Olympique, ramenée de Nice par Emile Battaglia et Jean-Pierre Crovetto, fait son entrée en Principauté où elle est accueillie sur le Quai Albert Ier par Edmond Pizzi, escorté de jeunes skieurs.

 

En 1972, le C.I.O. a un nouveau Président, Lord Killanin, Consul de Monaco en Irlande auquel le Président sortant, Avery Brundage, remet à Lausanne, la clé symbolique du château de Vidy, siège du C.I.O. depuis 1968. 

Au début du mois de mai 1973, la Principauté de Monaco accueille la IVe Assemblée Générale des Comités Nationaux Olympiques d'Europe, présidéepar le Comte Jean de Beaumont, également Président du Comité Olympique Français et Vice-Président du C.I.O. Vingt-huit pays d'Europe, parmi les trente-deux membres du C.O.E. sont représentés à cette réunion. L'lslande, Saint-Marin, Malte et l'Albanie sont excusés.

 

 

S.A.S. le Prince Rainier accompagné par Lord Killanin. Au centre (au deuxième plan) le Comte Jean de Beaumont

 

Après avoir accueilli S.A.S. le Prince Rainier de Monaco, Lord Killanin ouvre la séance le vendredi 4 mai au Centre de Rencontres Internationales devant une centaine de délégués. 

Ces travaux jettent les bases d'une véritable association permanente et active entre les Comités Nationaux Olympiques d'Europe. La présence à Monaco, en ce printemps 1973, des plus hauts dirigeants du sport européen est l'occasion d'organiser le dimanche 6 mai une Journée Olympique pendant laquelle sont disputées diverses épreuves sportives conçues dans le respect des normes olympiques. 

Cette journée s'achève au Stade Nautique Rainier III par la remise des médailles, décernées par le Comité Olympique Monégasque.

 

Le Comte Jean de Beaumont remet au Prince Héréditaire Albert la médaille de bronze du Comité Olympique Monégasque pour l'équipe de natation du Lycée Albert Ier dont Il fait partie.

 

Par plus de soixante-six années de passion, le mouvement olympique monégasque poursuit sa tâche. Ainsi le C.O.M. ne se limite pas à envoyer des représentants aux J.O. mais contribue également à l'éducation de la jeunesse en l'incitant à l'effort. L'année 1975 donnera au C.O.M. de nouvelles structures lui conférant désormais un personnalité propre.

 


 

 

Au début de l'été 1975, le C.O.M. se réunit pour étudier les modifications à apporter à ses statuts, afin de satisfaire aux recommandations du C.I.O. 

Le 25 juin, les représentants élus des fédérations sportives de la Principauté : Paul-Louis Auréglia et Antoine Romagnan (Escrime), Henry Rey et Edmond Aubert (Haltérophilie), le Dr. Charles Bernasconi (Judo), Michel Ravarino et Francis Boisson (Tir), Jean-Louis Marsan (Voile), élaborent un projet de statuts précisant que l'objet du C.O.M. sera, non seulement 

"de veiller au développement du mouvement olympique et du sport amateur", mais encore "d'exalter chez la jeunesse à la fois l'effort physique et les qualités morales qui sont la base du sport amateur, comme aussi, en conviant tous les athlètes du monde à un concours quadriennal, désintéressé et fraternel, de contribuer au respect et au maintien de la paix entre les peuples.." 

Afin d'affirmer son indépendance vis-à-vis des fédérations sportives et de l'Etat, le C.O.M. prévoit qu'il sera désormais composé d'une Assemblée Générale formée de membres actifs, de nationalité monégasque, non plus nommés par Ordonnance Souveraine, mais élus, tous les quatre ans par l'Assemblée Générale de chaque fédération sportive monégasque. 

Le 19 septembre suivant, les membres actifs élus procédent à des élections qui fixent la composition du nouveau bureau du C.O.M. :

  • Président : Me Henry Rey,
  • Vice-Président : Jean-Louis Marsan,
  • Trésorier : Francis Boisson,
  • Secrétaire : Antoine Romagnan. 

Le 30 octobre 1975, l'Ordonnance Souveraine n° 5.692 accorde la personnalité civile au C.O.M. qui prend la forme d'une association régie par la Loi n° 492 du 3 janvier 1949. L'Arrêté Ministériel du 30 octobre 1975 entérine l'autorisation de ladite association et approuve ses statuts. 

Le C.O.M. va pouvoir poursuivre son action dans de meilleures conditions et resserrer, au niveau international, ses liens avec les hautes instances olympiques européennes en assurant la participation de l'un de ses représentants aux Assemblées générales des Comités Nationaux Olympiques d'Europe. 

Au début de l'année 1976, la Fédération Monégasque de Voile désigne Me Michel Boéri comme deuxième délégué au C.O.M., qui comprend désormais dix membres actifs représentant les cinq fédérations monégasques d'Escrime, Haltérophilie, Tir, Judo et Voile. 

En 1977 s'est créee la Fédération Monégasque de Natation. Sa Présidente, Mme Yvette Lambin de Combremont, entre aussitôt au C.O.M. avec M. Denis Ravera, délégué de la Fédération. Tous deux pourront ainsi participer à la mise en place d'une nouvelle "Journée Olympique" fixée, à la demande du C.I.O. le jeudi 23 juin 1977. 

CetteJournée qui comporte diverses épreuves sportives, s'achève par une réception dans les salons du Yacht Club de Monaco, au cours de laquelle des médailles d'or et d'argent sont remises aux dirigeants et bénévoles des sociétés sportivesmonégasques à discipline olympque ainsiqu'aux athlètes les plus méritants. 

La Journée Olympique est renouvelée en 1978, toujours un 23 juin, jour fixé par le C.I.O. pour commémorer l'anniversaire de la rénovation des Jeux Olympiques. Cette date est un symbole pour Monaco, qui, pour la Saint-Jean fait brûler un feu de joie, autour duquel de nombreux jeunes gens viennent danser.

 

 

23 juin 1978 - Au centre, le Président Henry Rey, entouré des membres du C.O.M. et des dirigeants des associations sportives monégasques

 

Une nouvelle Journée Olympique a lieu l'année suivante, pendant laquelle des jeunes de la Principauté pourront assiter à la projection d'un film retraçant les moments les plus exaltants des J.O. de Montréal. 

En 1979, le C.O.M. dont un des douze membres vient d'être honoré par le C.I.O., poursuit son action en permettant à 5 athlètes de participer aux 8èmes Jeux Méditerranéens organisés en Yougoslavie.

 

 

29 janvier 1979, Michel Ravarino reçoit l'Ordre Olympique de bronze des mains de Lord Killanin, Président du C.I.O.

 

Quelques semaines plus tard, la Principauté de Monaco accueille les Secrétaires-Généraux de trente et un Comités Nationaux Olympiques d'Europe.

 

 

 

 

En 1980, les structures du C.O.M. venaient d'être remaniées. A la suite de la récente création de la Fédération Monégasque de Boxe, Edmond Aubert était appelé à sa présidence et remplacé au sein du C.O.M. par Daniel Réalini pour représenter la Fédération d'Haltérophilie. 

Le Gouvernement approuvait la modification de l'article 4, al. 3, des statuts du C.O.M., qui spécifiait que tout membre de nationalité monégasque siègeant au C.I.O. serait membre actif de droit au C.O.M., mettant ainsi lesdits statuts en conformité avec les dipositions de la Charte Olympique. 

N'ayant pas pu participer aux Jeux Olympiques d'été à Moscou, le C.O.M. concentre ses efforts sur la promotion des activités sportives locales. 

La traditionnelle Journée Olympique a été reportée au Ier décembre 1981 en raison d'intempéries le 28 juin. Près de 90 jeunes sportifs de la Principauté, réunis au Centre de Congrès-Auditorium, recevront la médaille olympique des mains du Président Henry Rey et du Secrétaire Général Antoine Romagnan. 

Le samedi 12 juin 1982, plus de 200 jeunes sportifs vont se distinguer dans diverses compétitions : démonstrations de gymnastique, danse rythmique, compétitions de voile, d'aviron, de natation et de water-polo.

 

Stade Nautique Rainier III

 

Durant l'année 1982, deux nouvelles fédérations sportives récemment créees, adhèrent au C.O.M. et y délèguent deux de leurs membres pour sièger au sein de l'Assemblée Générale :

  • La Fédération Monégasque de Ski, représentée par son Président Edmond Pizzi, et Daniel Sartore,
  • La Fédération Monégasque de Tennis, représentée par son Président Louis Caravel, et André Vatrican.

 

 L'année 1983 s'achève par un événement : S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, récemment élu à la présidence de la Fédération Monégasque de Natation, est accueilli officiellement, le 22 décembre, au sein de C.O.M. comme nouveau membre de droit.

  

 

22 décembre 1983 : Réunion du C.O.M. à son siège de la Rue des Iris.

 

Entourant S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, (de g.à d.) D. Sartore, A. Vatrican, A. Romagnan, Dr. C. Bernasconi, D. Réalini, Y. Lambin, Me H. Rey, Dr. L. Orecchia, D. Ravera, F. Boisson, P.L. Auréglia, A. Forcherio (chargé du Secrétariat), et E. Pizzi. 

Avec l'arrivée de l'année 1985, le sport monégasque va prendre une nouvelle dimension. Le 25 janvier, S.A.S. le Prince Rainier, accompagné de la Famille Souveraine, et en présence de S.E.M. Samaranch, Président du C.I.O., inaugure le nouveau Stade Louis II. Ce complexe sportif d'exception va permettre à la Principauté d'organiser des compétitions de très haut niveau.

 

Stade Louis II - A l'angle droit, l'actuel siège du Comité Olympique Monégasque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

← C.O.M.

 

 

Quatre semaines plus tard, le C.O.M. y fixe son nouveau siège, au 5e étage de l'entrée des " sportifs ". C'est là que le C.O.M. accueillera le 5 mars, deux nouveaux membres : Gérard Battaglia, représentant la Fédération Monégasque de Voile, et Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fédération Monégasque d'Athlétisme. 

Le 7 mai 1985, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert est invité à se rendre au siège du C.I.O. à Lausanne. Il y est reçu par S.E.M. Samaranch, par le Maire de la ville et par le Président du Canton de Vaud. Quelques semaines plus tard, tandis que le C.I.O. tient sa 90e Session à Berlin, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert est coopté à l'unanimité comme membre de l'auguste assemblée. 

 

 

Lausanne - Le 12 octobre 1986, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert prête serment devant les membres participants à la 91e Session du C.I.O. La Principauté de Monaco, qui n'était plus représentée au sein du C.I.O. depuis 1964, retrouve sa voix.

 

 

 

Durant le mois de juin 1988, tandis que se préparent en Corée les Jeux de la XXIVe Olympiade, S.A.S.le Prince Héréditaire Albert reçoit la visite de M. Slavkov, Président du Comité Olympique bulgare et membre du C.I.O. M. Slavkov est venu présenter la candidature de la ville de Sofia pour l'organisation des Jeux d'hiver de 1994.

 

 

S.A.S. le Prince Héréditaire Albert accompagne à Lausanne S.A.S. le Prince Rainier III qui reçoit, le 18 juillet , des mains du Président Samaranch, les insignes de l'Ordre Olympique d'Or, que Lui avait décerné le C.I.O., lors de sa 93e Session à Calgary.

 

Après le discours de remerciements dans lequel S.A.S le Prince Rainier III souligne l'importance du sport dans le monde et notamment en Principauté, S.A.S Héréditaire Albert dévoile la sculpture en bronze offerte au C.I.O. par le Comité Olympique Monégasque.

 

 

 

Cette oeuvre, réalisée par l'artiste monégasque Emma de Sigaldi, représente deux "relayeuses" symbole du sport féminin se passant le témoin de l'amitié, de l'harmonie et de la paix. Cette oeuvre est destinée au nouveau Musée Olympique, inauguré en juin 1993, à l'occasion de la 100e Session du C.I.O. 

Au début du mois de juillet 1989, la communauté francophone fait une superbe démonstration d'unité en se réunissant au Maroc pour inaugurer les 1ers Jeux de la Francophonie. Le C.O.M. ne manque pas d'y déléguer son Secrétaire Général, le Dr Louis Orecchia, qui conduit à Casablanca 2 athlètes pour participer à la compétition sportive (Céline Leclerc au 400 m plat et Frédéric Choquard au 110 m haies), ainsi qu'un artiste peintre, Hubert Clérisi, engagé dans le concours culturel.

 

 

8 juillet 1989 - la délégation monégasque, qui défile dans le Stade Mohammet V, vient rejoindre la quarantaine de nations invitées à ces premiers Jeux de la Francophonie

 

A la fin de l'été 1989, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert se rend aux Caraïbes pour assiter à une Session du C.I.O., qui se tient à San Juan de Puerto Rico. 

Après la réélection pour quatre ans de S.E.M. Samaranch à la présidence du C.I.O., la "Famille Olympique" a procédé au choix de la ville qui accueillera en 1993 la 101e Session. Monaco a été élu au premier tour de scrutin avec 43 voix. Ce fut un grand honneur pour la Principauté qui avait déjà accueilli en 1927 la 26e Session. 

Dès que Monaco a été choisi par le C.I.O. pour organiser sa 101e Session, le gouvernement monégasque a nommé un groupe de travail. Cette commission a été présente aux 3 précédentes Sessions du C.I.O. qui se sont tenues à Tokyo (96e Session - septembre 1990), Birmingham (97e Session - Juin 1991) et Courchevel (98e Session, dite d'Albertville - février 1992). 

Le 21 juillet 1992, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, accompagné de Me Henry Rey, Mme Yvette Lambin-Berti et MM. G. Tonelli et G. Noghès, viennent présenter aux membres du C.I.O., qui tiennent la 99e Session à Barcelone, les détails de l'organisation du prochain rendez-vous de septembre 1993 à Monaco.

 


 

  

Du 17 au 24 septembre 1993, la 101e Session du C.I.O., réunira en Principauté les plus hautes instances du sport international. Monaco avait été choisi 4 ans plus tôt lors d'une Session à San Juan de Puerto Rico.

 

Le C.O.M. fera appel à 437 personnes (dont 330 bénévoles) réparties en 19 commissions, pour accueillir quelque 3.000 personnes, parmi lesquelles :

  • 800 membres de la Famille Olympique (C.I.O., Comités d'organisation des futurs J.O. et des prochaines Sessions du C.I.O.),
  • 1.100 représentants des 5 villes candidates à l'organisation des J.O. d'été de l'an 2.000, à savoir : Berlin, Istanbul, Manchester, Pékin et Sydney,
  • 1.070 membres de la presse écrite, radio et télévision (avec 37 cars régie qui assureront 45 diffusions en direct et 165 par satellite). 

L'infrastructure exceptionnelle de la Principauté, avec ses palaces et restaurants prestigieux, permit d'assurer à la "famille olympique" le meilleur accueil (excursions, une visite de Monaco Yacht Show, une exposition philatélique de prestige à l'Atrium du Casino, un après-midi musical au Musée Océanographique, un spectacle de Ballets à la Salle Garnier...) 

Le 20 septembre, S.A.S. le Prince Rainier préside, au Centre de Congrès Auditorium, la cérémonie d'ouverture qui fut réhaussé d'un récital lyrique de Barbara Hendricks, accompagnée par les Choeurs de l'Opéra de Monte-Carlo.

Conférence de presse au Musée Océanographique :

 

(de g. à d.) - Me Henry Rey, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, M. François Carrard, Directeur Général du C.I.O., Mme Yvette Lambin-Berti

 

Les travaux de la Session eurent lieu à "la Salle des Etoiles" du Monte-Carlo Sporting Club. C'est dans la "Salle Omnisports" du Stade Louis II, le 23 septembre à 20h20 précises, que fut proclamé par le Président Juan Antonio Samaranch, le résultat du choix de la ville australienne de Sydney pour les prochains J.O. d'été. Le Président du C.I.O. venait d'être réelu quelques heures plus tôt pour 4 ans. 

L'exhibition de la Patrouille de France marquera la fin de cette Session extraordinaire. L'organisation parfaite de cet événement vaudra au C.O.M. de recevoir du C.I.O. la Coupe Olympique 1993, trophée fondé en 1906 par le Baron Pierre de Courbertin pour récompenser les services importants rendus à la cause du sport.

 

 

Le 14 avril 1994, le C.O.M. se réunira dans ses locaux du Stade Louis II afin d'élire pour les 4 ans à venir son bureau directeur. A cette occasion, Me Henry Rey, président sortant, offrait son siège à S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, élu aussitôt à l'unanimité. 

 

 

Le nouveau Président proposera les nominations suivantes, approuvées par l'ensemble des membres :

  • Me Henry Rey : Vice-Président,
  • Mme Yvette Lambin-Berti : Secrétaire-Général,
  • Dr. Louis Orecchia : Secrétaire Général,
  • M. Francis Boisson : Trésorier. 

Ce nouveau bureau célébrera, avec une attention toute particulière, la Journée Olympique du 1er juin. Elle rassemblera sur la piste du Stade Louis II trois cents élèves des 7 écoles primaires de la Principauté pour concourir dans les 6 disciplines des Jeux Athlétiques Scolaires ainsi que les sportifs ayant animé les JPEE 93 de Malte et les Jeux Méditerranéens 93 d'Agde. Ceux-ci se verront remettre diplômes et médailles commémoratives au cours d'une sympathique réception.

 

  1er juin 1994 - VIes Jeux Athlétiques Scolaires, Mme Yvette Lambin-Berti avec de jeunes médaillés.

 

 

Dix jours plus tard, en inaugurant le nouveau siège de la Rue des Iris à Monte-Carlo, S.A.S. le Prince Rainier III accueillera officiellement l'Association Internationale des Fédérations d'Athlétisme (I.A.A.F.) qui regroupe 240 pays membres.

 

10 juin 1994 - LL.AA.SS. le Prince Souverain et le Prince Héréditaire Albert, entourés (de g. à d.) de Carl Lewis, multi-médaillé d'or olympique, Primo Nebiolo, Président de l'I.A.A.F. et S.E.M. Samaranch.

 

Au printemps de l'année 1995, le C.O.M. a participé à l'organisation d'un congrès réunissant quelque 300 membres de la Commission Exécutive du C.I.O. ainsi que de l'Association des Fédérations Internationales des Jeux d'été (Association of Summer Olympic International Federations). Le 17 mai , le C.O.M. a célébré sa traditionnelle Journée Olympique et ses Jeux Scolaires, auxquel ont participé près de 300 enfants.

 

1996 - Soixante-seize ans se sont écoulés depuis la 1ère participation d'athlètes monégasques à des Jeux Olympiques. La famille olympique compte à ce jour 42 athlètes de différentes générations qui ont pratiqué ou pratiquent 11 des 35 disciplines sportives "olympiques" : athlétisme, bobsleigh, cyclisme, escrime, haltérophilie, judo, natation, ski alpin, tir, tir à l'arc et voile.

 

Afin d'entretenir l'amitié, d'encourager l'intérêt national pour les Jeux Olympiques et d'assister les jeunes à atteindre le niveau olympique, le C.O.M., suivant le souhait de son Président, décida, en juin 1996, de créer l'Association Monégasques des Athlètes Olympiques.

  • Président : Francis Boisson,
  • Vice-Président : Pascal camia,
  • Secrétaire-Général : Fabienne Pasetti. 

Le 2 juillet suivant, dans le Salon d'Honneur du Stade Louis II, en présence de LL.AA.SS. le Prince Souverain et le Prince Héréditaire Albert, tous les athlètes ayant participé J.O. d'Albertville, de Barcelone et Lillehammer reçurent l'épingle du C.I.O. 

pierre marsan

 

2 juillet 1996 - Pierre Marsan recevait de S.A.S. le Prince Héréditaire Albert le Trophée du C.I.O. afin de rendre hommage à sa carrière sportive et administrative au sein de la vie associative monégasque.

 

 

 

 

 

 

 

.

L' Hymne Olympique

 

Le début de l'année 1955 marque une étape importante dans l'histoire de l'olympisme. En effet, à l'initiative de S.A.S. le Prince Pierre de Monaco, le C.O.M. organise un concours pour créer une nouvelle version de l'hymne olympique. 

 

Diplôme remis à Michal Spisak le 21 avril 1955 

 

Un premier jury, composé de Nadia Boulanger, Malipiero et Necil Kâzim Akses, se réunit le 27 février à la Chancellerie du C.I.O. à Lausanne, pour examiner et classer les 390 oeuvres émanant de compositeurs d'une quarantaine de pays. 

 

Ce jury se rend ensuite à Monte-Carlo, le 18 avril, pour retrouver treize autres personnalités de haute culture musicale. Ce jury va travailler deux jours, sous la présidence de S.A.S. le Prince Pierre de Monaco et la direction de Nadia Boulanger. Quatre compositions sont sélectionnées pour le vote final et l'oeuvre du polonais Michal Spisak remporte le prix de mille dollars offert par S.A.S. le Prince Pierre de Monaco.  

Michal Spisak

 

Des musiciens qualifiés se mettent à la disposition du Comité pour transcrire toutes les partitions d'orchestre et après deux jours de répétition, l'hymne est présentée à LL.AA.SS. le Prince Rainier III et le Prince Pierre ainsi qu'à cinq représentants du C.I.O., dont le vice-président Armand Massard, à l'occasion d'un grand gala organisé à la Salle Garnier du Casino de Monte-Carlo. Cent choristes de la Cathédrale et de l'Opéra vont interpréter des extraits des "Olympiques" de Pindare, choisis par S.A.S. le Prince Pierre pour être adaptés à la musique de Spisak, tandis que quatre ballets, évoquant l'harmonie des gestes olympiques, évoluent sur la scène.

 

Au mois de juin 1955, la 51è session du C.I.O. a lieu à Paris. La séance solennelle s'ouvre à la Sorbonne. le président de la République Française, René Coty, est entouré des membres du C.I.O., des délégués des Fédérations internationales et des comités olympiques internationaux. Le nouvel hymne olympique leur est alors présenté par l'Orchestre de la Garde Républicaine et le Choeur de l'Opéra de Paris en présence de l'auteur Michal Spisak.

 

L'hymne sera reconnu officiellement par les membres du C.I.O. au cours de la session, ce qui permettra son exécution lors de la cérémonie d'ouverture des IIèmes Jeux Méditerrannéens de Barcelone. 

 

 

.

Le C.O.M. de 1997 à 2008

 

 

1997 - 2001 

 

 

Le 8 janvier 1997, la Principauté de Monaco célébre les 700 ans de la dynastie des Grimaldi. De nombreuses cérémonies et festivités se succédent et c'est dans ce contexte que le C.O.M. a organisé, le 26 mai, la Journée Olympique, au cours de laquelle 60 lycéens ont retracé sur les terrasses du Casino 6 grandes dates de l'histoire du C.O.M. : 

 

  • 1907 : sa création,
  • 1920 : première participation à des Jeux Olympiques (Jeux d'Anvers),
  • 1921 : premiers Jeux Féminins,
  • 1955 : création de l'hymne olympique,
  • 1968 : la Flamme Olympique traverse la Principauté,
  • 1993 : 101e Session du C.O.M. à Monaco.

 

Le 31 mars 1998, le C.O.M. acceptait l'admission de 3 nouvelles fédérations sportives, Equitation, Triathlon, Taekwondo, portant ainsi à 15 le nombre de ses membres. 

Sous la conduite de Lucien Orengo, leur chef de mission, 4 jeunes athlètes monégasques agés de 13 à 17 ans, Diane Dupont (natation synchronisée), Florent Battistel (athlétisme), Pierre Gambarini et Yann Bertrand (tennis), allaient participer aux Jeux Mondiaux de la Jeunesse qui ont eu lieu à Moscou du 11 au 19 juillet. Cette compétition qui regroupait 6.500 garçons et filles venus de 139 pays, s'avéra d'un niveau sportif très relevé. 

 

Cérémonie d'ouverture

 

L'année 1999, marquée par la célébration du jubilé de S.A.S. le Prince Rainier III, dont l'oeuvre accomplie depuis Son accession au trône le 9 mai 1949, restera exemplaire, sera aussi l'occasion pour le sport monégasque de s'exprimer par, notamment la participation aux Jeux des Petits Etats d'Europe au Liechtenstein.

 

Le 18 janvier 2000, lors d'une réception offerte aux athlètes des Jeux d'été 96 et d'hiver 98, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, Vice-Président de la Commission des Athlètes du C.I.O. et récemment nommé pour les représenter au sein des commissions d'Admission et de Marketing, émit le voeu " qu'il y ait la paix et que les armes soient silencieuses " , en rappelant qu'" il s'agit aussi d'une année olympique ", tout en souhaitant qu'une fois de plus " ces valeurs qui ont fait l'olympisme soient respectées ".

 

Après avoir remis à chacun l'épinglette du C.I.O., le Président du C.O.M. rendit un hommage particulier à son Vice-Président, Me Henry Rey, en lui remettant le Trophée "Ethique Sportive" du C.I.O.

 

 

 

 

 

L'année 2001, proclamée par l'O.N.U. " Année Internationale des Volontaires " , sera particulièrement active pour le C.O.M. Pour la première fois, une skieuse monégasque participera aux Ves Journées Olympiques d'Hiver de la Jeunesse Européenne, organisée en Finlande, du 10 au 16 mars. La jeune Audrey Rinaldi, engagée dans le slalom avec 72 candidates, réussira à s'octroyer la 31e place.  

Le 22 juin suivant, lors d'une réception donnée à l'Hôtel Le Méridien Beach plaza dans le cade de la Journée Olympique, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert annonce la création du Statut de Sportif Olympique de Haut Niveau et d'une Convention fixant le cadre général des relations pouvant exister entre le Gouvernement Princier, un sportif, la fédération à laquelle ce dernier est affilié, un employeur et le C.O.M. 

Cette convention permettra d'assurer aux sportifs les plus performants des conditions optimales de préparation afin qu'ils représentent dignement la Principauté de Monaco dans les compétitions internationales, en particulier préolympiques et olympiques. Les premiers bénéficiaires de ce nouveau statut seront Fabienne Pasetti (Fédération Monégasque de tir), Jean-François Calmes (Fédération de Bobsleigh), Sylvain Faure (Fédération de Natation), Thierry Vatrican (Fédération de Judo), Sébastien Gattuso (Fédération d'Athlétisme), Charles Oula et Patrice Servelle (Fédération de Bobsleigh). 

A la fin de l'année 2001, la Principauté de Monaco recevra l'Association des Comités Nationaux Olympiques Européens (ACNOE) pour la tenue de sa 30e Assemblée Générale 

Alors que le Dr. Jacques Rogge, son Président en titre depuis 1989, élu 4 mois plus tôt à la Présidence du C.I.O., devait renoncer à son mandat européen, les quelque 350 délégués, représentant la totalité des 48 Comités existants, composèrent leur nouveau Comité Exécutif :

  • Président (élu avec 47 voix sur 48) : l'italien Mario Pescante, 63 ans,
  • Vice-Président (34 voix) : le russe Alexandre Kozlovsky, 57 ans,
  • Secrétaire Général (25 voix) : l'irlandais Patrick Hickey,
  • Membres : 15 élus.

photo passation de pouvoir

 

Cette année des "volontaires" se terminera le 5 décembre par une journée particulière, au cours de laquelle plusieurs centaines de bénévoles appartenant à des associations monégasques défileront dans les rues de la ville, avant de se regrouper au Chapiteau de Fontvieille pour une sympathique soirée autour de S.A.S le Prince Héréditaire Albert.

 

S.A.S. le Prince Héréditaire Albert entouré des volontaires

 


2002 - 2005

Le 8 février 2002, s'ouvrent à Salt Lake City les XIXes Jeux Olympiques d'hiverauxquels vont prendre part 5 athlètes monégasques. 

A la suite d'événements qui secouèrent particulièrement le monde du cyclisme en été 1998, le C.I.O. décida d'engager une lutte farouche contre le dopage. C'est ainsi que fut créee, en 1999 à Lausanne, l'Agence Mondiale Antidopage (AMA). 

Etablie depuis 2002 à Montréal (Canada), l'AMA organisera les 3 et 4 mars 2003 à Copenhague une Conférence qui réunit des représentants de nombreux gouvernements, du Conseil de l'Europe, de fédérations sportives internationales, du C.I.O. et de Comités Nationaux Olympiques, dont celui de la Principauté de Monaco en la personne de :

  • S.A.S le Prince Héréditaire Albert,
  • M. Philippe Deslandes, Conseiller de Gouvernement pour l'Intérieur,
  • Mme Yvette Lambin-Berti, Secrétaire Général du C.O.M.,
  • du Dr. Jack Michel, Responsable du Centre Médico-Sportif de Monaco,
  • de Mlle Sylvie Bertrand, Chef de Division en charge des Sports à la D.E.N.J.S.. 

Pour soutenir l'action de l'AMA, un "Code" mondial antidopage sera alors adopté dans une "déclaration" dite de "Copenhague" qui sera signée par la Principauté de Monaco aux côtés de 190 autres nations de tous les continents. Divers textes et mesures ont été mis en place à Monaco, ils concernent entre autres :

  • La création d'un Comité Monégasque Antidopage,
  • L'agrément, la formation des médecins et l'organisation des contrôles,
  • La définition des substances interdites et celles autorisées à des fins thérapeutiques,.....

Deux Commissions seront créees :

  • L'une sous l'édige du C.O.M. : la Commission des Athlètes. Seuls en feront partie, les athlètes jamais sanctionnés pour dopage et n'ayant pas participé à plus de trois olympiades d'affilée depuis leur dernière selection. Parmi les 14 personnes concernées, David Tomatis et Pascal Camia seront élus le 8 mai pour sièger au C.O.M. et les représenter ;
  • L'autre au sein même du C.O.M. : la Commission Médicale. Elle sera composée du Dr. Jack Michel (médecin de liason avec le C.I.O.) et du Dr. Philippe Pasquier (Président du Monte-Carlo Ski Club). 

En automne 2003, se réunira à Alméria, en Espagne, le Comité International des Jeux Méditerranéens (C.I.J.M.) pour son annuelle Assemblée Générale, à laquelle prendront part S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, Madame Yvette Lambin-Berti et Monsieur Denis Ravera. Lors de cette assemblée auront lieu les élections de M. Amar Addadi (Algérie) au poste de Président (en remplacement de M. Claude Collard, le fondateur du Comité National Olympique et Sportif Français (démissionnaire) et de MM. Henri Serandour (Président du CNOSF) et Togay Bayatli (Président de l’Association Internationale de la Presse Sportive) comme membres du Comité Exécutif. 

Au cours de l'année 2004, tous les regards du monde convergeront à plusieurs reprises vers la péninsule des Balkans. 

Du 24 au 26 février, la 14e Assemblée des Comités Nationaux Olympiques (ACNO), se tiendra dans la capitale grecque. De nombreux sujets importants seront abordés dont les actions à entreprendre pour la lutte mondiale contre le dopage dans le sport. 

Le 30 mars suivant, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert participera à la 6e journée du relai de la Flamme Olympique. Organisé depuis le temple d'Aphaïa, sur l'île d'Egine (dans l'archipel des Saroniques, à vingt kilomètres au sud-est du Pirée), le premier relai conduira la torche au Stade Panathénaïque d'Athènes. Elle y restera jusqu'au 3 juin, avant que 11 relayeurs la transportent à travers les 5 continents (pour la 1ère fois en Afrique et en Amérique Latine) afin de célébrer l'universalité de l'olympisme, jusqu'à sa destination finale à Athènes, lieu des prochains Jeux Olympiques d'été. 

En 2005, c'est une délégation endeuillée par le décès de S.A.S. le prince Rainier III qui participera d'une part aux XIes Jeux des Petits Etats d'Europe en Andorre du 30 mai au 4 juin, d'autre part aux XVes Jeux Méditerranéens à Alméria du 20 juin au 3 juillet. 

Deux Festivals Olympiques de la Jeunesse Européenne (FOJE) eurent lieu, le 7e à Monthey, dans le Valais en Suisse du 22 au 29 janvier, le 8e à Lignano en Italie du 3 au 8 juillet. 

 


 

2005 - 2007

 

 

 

 

Le 12 juillet 2005, la Principauté vivra une journée historique, l'avènement de S.A.S. le Prince Albert II.

  

En 2006, l’activité du Comité Olympique Monégasque a été marquée essentiellement par la participation d’une délégation aux 20es Jeux Olympiques d’Hiver à Turin. Ces Jeux ont été l'occasion pour le C.O.M. de créer une "Maison de Monaco" à Pragelato, site du ski de fond. De nombreux Membres du C.I.O. et des personnalités du mouvement sportif ont pu ainsi rencontrer des dirigeants du sport monégasque.

 

Le 29 juillet , à Rome s'est tenue une Asssemblée Générale Extraordinaire des COE afin d'élire un nouveau président suite à la démission de M. Mario Pescante. C'est M. Patrick Hickey qui a été élu à l'unanimité, M. Raffaelle Pagnozzi ayant été désigné Secrétaire Général et M. Mario Pescante, Président Honoraire des COE. 

Le 24 octobre, de nouvelles conventions pour les athlètes de haut niveau ont été signées pour permettre à des sportifs monégasques de s'entraîner en vue des Jeux Olympiques d'été Beijing 2008 et des Jeux Olympiques d'hiver Vancouver 2010. Cette année, trois nouveaux sportifs bénéficient de cette Convention : Alexandra Coletti (ski), Romain Marchessou (haltérophilie) et Jérémy Bottin (Bobsleigh) alors que Fabienne Pasetti (Tir à la carabine), Charles Oula (Bobsleigh) et Patrice Servelle (Bobsleigh) voient leur convention renouvelée.

 

 

S.E.M Jean-Paul Proust (au centre), Ministre d'Etat de la Principauté de Monaco, entouré des personnalités et sportifs de haut niveau signataires de conventions. 

 

Du 9 au 12 novembre, le Bureau Directeur de l'Association Mondiales des Olympiens (A.M.O.) s'est réunie à Monaco. Les 8 et 9 décembre s'est tenue à Bruxelles la 35e Assemblée Générale des Comités Olympiques Européens. Lors de cette réunion M. Kikis Lazarides, Président du Comité National Olympique de Chypre, a été élu Trésorier. 

Dans le cadre de la préparation des Jeux des Petits Etats d'Europe, diverses réunions se sont tenues à Monaco : préparation de la réunion de la Commission Technique, mise à jour des statuts et du règlement des JPEE révisés lors de l'Assemblée Générale Extraordinaire de Dublin en décembre 2005, prise connaissance du dossier technique, visite des différents sites utilisés pour l'évenement, visite du bateau "MSC Melody", présentation par Chypre de la prochaine édition organisée en 2009. 

2007, c’est, pour le Comité Olympique Monégasque, créé en 1907, l’année "historique" de ses cent ans ! Il va la vivre intensément avec en point d’orgue, du 4 au 9 juin, l’organisation des XIIesJeux des Petits Etats d’Europe, confiée une nouvelle fois à la Principauté de Monaco, en reconnaissance à son expérience, à sa capacité d’assurer le succès d’un tel grand rendez-vous international, ainsi qu’à ses structures d’accueil incomparables.

Toutefois, l’activité olympique a concerné également la participation d’une délégation au Festival Olympique de la Jeunesse Européenne et la présence de délégués à diverses réunions internationales. 

XIIesJeux des Petits Etats d’Europe

Ces structures d'accueil seront, en effet, appréciées comme telles, dès leurs arrivées respectives, par les huit délégations qui seront toutes hébergées sur un superbe paquebot de croisière affrété exclusivement pour l'événement, et qui permettra, au-delà du prestige et de l'originalité, de suivre les directives de la Fondation Prince Albert II de Monaco pour diminuer les gaz à effet de serre, plaçant ainsi la manifestation sous le signe de "l'éco-éfficacité". 

En avant-première de ces douzièmes Jeux des Petits Etats d’Europe, tous les chefs d’Etat ou de gouvernement présents seront invités par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco à se réunir pour marquer la solidarité et la détermination des sept Etats représentés (en l’absence de Malte) face au défi que représente la protection de l’environnement. Pour marquer leur engagement au service de cette cause, une Déclaration commune sera adoptée, visant :

  1. à reconnaître le potentiel important du sport comme vecteur de valeurs concourant à la mise en place d’une véritable éthique du développement durable ;
  2. à reconnaître la nécessité d’une pratique sportive en harmonie avec l’environnement ;
  3. à organiser des Jeux des Petits Etats d’Europe qui soient respectueux de l’environnement et, en particulier, « carbone neutre », dans le but de réduire au minimum leur impact environnemental. Le pays organisateur s’engagerait à compenser les émissions de gaz à effet de serre et tout autre impact négatif lié au déroulement des Jeux et à leur préparation, par l’initiative en faveur de la préservation de l’environnement qui lui semblera la plus appropriée ;
  4. à développer, plus généralement, dans leurs pays respectifs une conscience environnementale fondée sur un esprit de solidarité et conduisant à des comportements respectueux de la nature.

 

(de g. à d., au 1er rang) : S.E.M. Alessandro Manvini (Capitaine-Régent de Saint-Marin), S.A.R. le Grand Duc Henri de Luxembourg, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, S.E.M. Olafur Ragnar Grimsson (Président de l'Islande), S.E.M. Alessandro Rossi (Capitaine-Régent de Saint-Marin),
(au 2e rang) S.E.M. Kornelius Korneliu (Ambassadeur de Chypre à Vienne), Albert Pintat (Chef du gouvernement de la Principauté d’Andorre), Klaus Tschütscher (Vice-chef du gouvernement de la Principauté du Liechtenstein).

  

En outre, les ministres des sports des huit pays en question se sont également réunis pour faire un point sur la lutte contre le dopage, considérée comme « une priorité à la fois pour des raisons éthiques et de santé publique » (Paul Masseron, Conseiller du Gouvernement Princier pour l’Intérieur), sur l’évolution législative en la matière et les dérogations pouvant être attribuées à titre thérapeutique. Quatre-vingt-dix tests seront fortuitement prévus au cours des Jeux à venir.



De gauche à droite : Liney Halldorsttir (Secrétaire d'Etat Jeunesse et Sports, Isl), Gudmundur Arnason (Secrétaire d'Etat, Isl), Victor Filloy (And), Louis Galea (Ministre des Sports, Mlt), Dr. Jacques Pruvost (Mon), Rosa Bastida (Ministre de l'Education, de la Jeunesse et des Sports, And), Dr.J ack Michel (Mon), Paul Masseron (Ministre des Sports, Mon), Katrin Gunnarsdottir (Ministre des Sports, Isl), Anik Sax (Ministre des Sports, Lux), Andreoli Paride (Ministre des Sports, SM), Johan Pingitzer (Ministre des Sports, Lie), Sylvie Bertrand (Mon), Alesasndra Renzi (SM).

 

 Les Jeux ont été un succès tant au niveau de l’organisation , que des résultats de notre délégation, qui a remporté 52 médailles, dont 19 en or. 

Du 6 au 13 août s’est tenu le séminaire des Chefs de Mission pour les Jeux Olympiques de Beijing. Ce fut l’occasion pour le Secrétaire Général et le Chef de Mission, Mlle Sylvie BERTRAND, de rencontrer les représentants du Comité d’Organisation et de recueillir ainsi les informations complémentaires pour la participation de la délégation en Chine. 

Le 19 septembre, S.E. Monsieur le Ministre d’Etat a reçu, en présence de S.A.S. Le Prince Albert II, la délégation monégasque des 12e Jeux des Petits Etats d’Europe Monaco 2007 en l’Hôtel du Gouvernement au cours d’une chaleureuse réception à laquelle dirigeants et athlètes ont été très sensibles. 

Lors de l'Assemblée Générale du 8 octobre 2007, S.A.S. le Prince Albert II a évoqué devant les membres du C.O.M. la mémoire de MM. Robert Projetti et Denis Ravera "dont les disparitions nous ont causé une immense émotion et une profonde peine."

S.A.S. le Prince Albert II a rendu hommage aux actions que tous deux ont menées au sein du Comité Olympique Monégasque : 

- M. Robert Projetti, Secrétaire Général du Cabinet Princier et Secrétaire Général de la Fédération Monégasque de Gymnastique depuis sa création en 1999, présent auprès de S.A.S le Prince Héréditaire Albert lors de Sa prestation de serment à Lausanne à l'occasion de Son entrée au sein du C.I.O. en 1986, s'est attaché à l'étude des dossiers ayant trait au sport et à l'olympisme. Il a ainsi suivi de nombreuses sessions du C.I.O. 

- M. Denis Ravera, qui a assumé de hautes responsabilités dans le service public, a été Secrétaire Général - Trésorier de la Fédération Monégasque de Natation depuis 1976. Il a été amené à représenter la Principauté au sein de nombreuses assemblées internationales : Comités Olympiques Européens, Comités Olympiques Mondiaux,....Il a permis le développement du Sport Boules à Monaco et au plan international en intégrant en 1991 la Confédération Mondiale du Sport Boules dont il deviendra le Secrétaire Général. Denis Ravera a également accompagné de nombreuses délégations de Monaco aux J.O. d'Hiver et d'Été ainsi qu'aux Jeux Méditerranéens et aux Jeux des petits Etats d'Europe.

 

Assemblée Générale du C.O.M. 2007

 

Du 15 au 18 octobre s’est déroulé le 18e Sportel au cours duquel se tient traditionnellement le Prix du Livre Sportif Illustré. Cette dixième édition s’illustre par une présentation d’ouvrages extrêmement intéressants. La sélection s’est ainsi effectuée :

  • pour le prix du Comité International Olympique : « Les Déesses du Sport » – d’Alain Billouin, Henri Charpentier et Serge Laget– éditions de la Martinière,
  • par le prix Comité National Olympique et Sportif Français « Les Plus Grands Duels du Sport » ouvrage collectif –Tana éditions,
  • par le prix du Comité Olympique Monégasque « Les Trésors Officiels : Le Tour de France » de Serge Laget et Luke Edwardes-Evans – éditions Gründ. 

Le 27 octobre, l’Assemblée Générale du Comité International des Jeux Méditerranéens de Pescara a procédé à l’amendement des statuts du C.I.J.M. avec notamment l’admission de représentantes féminines au sein du Comité Exécutif et la création d’un règlement intérieur du C.I.J.M. Egalement d’élire la ville de Volos en Grèce pour l’édition de 2013 et enfin d’admettre le CNO du Monténégro.Les travaux d’organisation des Jeux n’ayant pas paru suffisamment avancé, le C.I.J.M. a mis en demeure le Comité d’Organisation de Pescara de prendre toutes dispositions pour améliorer la situation. Une prochaine réunion se tiendra sur place les 21 et 22 juin. 

Le 10 novembre, la Commission Technique des Jeux des Petits Etats d’Europe a tenu à se réunir une nouvelle fois à Monaco. Celle-ci a permis en autre la mise à jour des statuts et du règlement technique des Jeux et de faire une présentation de la 13e édition des Jeux qui se tiendra à Chypre en 2009. 

Le Comité Olympique Monégasque a également été présent à la 3e Conférence Mondiale sur le Dopage dans le Sport, qui s’est tenue à Madrid du 15 au 17 novembre. La première journée était destinée à exposer les actions de l’Agence Mondiale contre le Dopage dans les différents domaines qui la caractérisent, à savoir l’éducation, la recherche, l’accréditation de laboratoires… La deuxième journée était consacrée à la révision du Code Mondial Antidopage, dont la nouvelle version entrera en vigueur le 1er janvier 2009. A l’issue des séances de travail, une ‘Déclaration de Madrid’ a été adoptée. Enfin, le Comité Exécutif de l’Agence Mondiale Antidopage a élu son nouveau Président. Il s’agit désormais de M. John FAHEY, en remplacement de M. Dick POUND.

 

A l’occasion de la 36e Assemblée Générale des Comités Olympiques Européens, qui s’est tenue du 30 novembre au 1er décembre à Valencia, une présentation du bilan des 12e Jeux des Petits Etats d’Europe Monaco 2007 à été faite sous la forme d’un ‘powerpoint’, le Comité Olympique Monégasque a reçu les félicitations de l’Assemblée pour son organisation de haute tenue.

Au cours de cette réunion, de nombreuses informations ont pu être recueillies notamment sur les futurs Jeux Olympiques de Beijing 2008, de Vancouver 2010 et de Londres 2012, mais également des Festivals Olympiques de la Jeunesse Européenne de 2009 en Hiver à Slask Beskidy (Pologne) et en Eté à Tampere (Finlande) en 2009. 

Enfin, la ville d’Istanbul a été choisie pour accueillir l’Assemblée Générale de 2008. 

S’agissant des bourses sportives, S.A.S. Le Prince Souverain les a attribuées aux athlètes suivants :

  • Sébastien GATTUSO : Athlétisme
  • Mathias RAYMOND : Aviron
  • Sophie GIORDANO : Equitation
  • Maud RAIMBERT : Equitation
  • Wescelas THOMEL : Equitation
  • Kévin CROVETTO : Gymnastique
  • Romain MARCHESSOU : Haltérophilie
  • Yann SICCARDI: Judo
  • Cédric BESSI : Judo
  • Alexandra COLETTI : Ski
  • Olivier JENOT : Ski
  • Antoine de MASSY : Tennis
  • Fabienne PASETTI : Tir
  • Anouk DORIA : Taekwondo

 




 

 2008

L’activité du Comité Olympique Monégasque a été marquée essentiellement par la participation d’une délégation aux 29èmes Jeux Olympiques d’Eté Beijing 2008. 

Du 5 au 8 avril s’est tenue la 16ème Assemblée Générale de l' ACNO à Beijing où de nombreux sujets ont été abordés comme la lutte contre le dopage, le rôle des CNO au 21ème siècle, la Solidarité Olympique, le Conseil International d’Arbitrage en matière de Sport…

 

Les Comités d’organisation des Jeux de Beijing 2008, de Londres 2012, de Jeux de Socchi 2014 et des 1ers Jeux Olympiques de la Jeunesse Singapour 2010 ont également présenté leur rapport au cours des sessions de travail.

 

Ce fut aussi l’occasion pour les représentants du Comité Olympique Monégasque de rencontrer les responsables du Comité d’Organisation et de recueillir les dernières informations relatives au séjour de la délégation en Chine.

Du 22 au 24 mai
, s’est déroulé le 29ème Séminaire des Comités Olympiques Européens à Sorrento (Italie). Quatre thèmes étaient à l’ordre du jour :

  • les Jeux Olympiques,
  • le Marketing Olympique,
  • l’Agence Mondiale Antidopage et la lutte contre le dopage,
  • le Festival Olympique de la Jeunesse Européenne.

Des discussions dynamiques et constructives ont permis d’en souligner certains aspects. Les réunions avec le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Beijing 2008 ont permis au Chef de Mission d’effectuer la ‘DRM’ (Réunion d’Enregistrement de la Délégation) et de confirmer ainsi notre participation.

 

S’agissant des Jeux Méditerranéens, le séminaire des Chefs de Mission qui s’est tenu du 25 au 27 juin a été l’occasion pour les représentants du Comité Olympique Monégasque de rencontrer les responsables du Comité d’Organisation, de recueillir toutes les informations utiles pour le séjour de la délégation en juin 2009 et d’effectuer une visite des sites sportifs.

 

Enfin, deux jeunes monégasques ont participé au Camp de la Jeunesse, qui s’est tenu du 6 au 17 août. Le slogan du camp était « les jeunes font l’avenir » et avait pour thèmes : « l’harmonie, la tolérance, l’expérience et la créativité ». Mlle Angélique TRINQUIER (natation) et M. Benjamin BOISSON (escrime) ont ainsi pu assister à des épreuves olympiques, à une visite du village olympique et suivre un programme culturel.


Comme chaque année, au mois d’octobre, s’est déroulé le 19ème Sportel au cours duquel se tient traditionnellement le Prix du Livre Sportif Illustré. Cette onzième édition s’illustre par une présentation d’ouvrages extrêmement intéressants.

 

La sélection s’est ainsi effectuée :

 

  • pour le prix du Comité International Olympique : « La Bicyclette : Mythes et Techniques, Passion et Design » – de Francesco Baroni – White Star Editions,
  • pour le prix du Comité National Olympique et Sportif Français « The Olympic Games » - d’Andrew Longmore et Neil Morton – Dakini Books Ltd,
  • pour le prix du Comité Olympique Monégasque « Ombres et Lumières, Le Sport en Chine » de Gilles Bertrand – éditions VO2 Diffusion.

 

Le Comité Olympique de Chypre, sous l’égide des Comités Olympiques Européens, a organisé un Séminaire Technique les 30 octobre et 1er novembre à Larnaca dont le thème principal était « du talent aux médailles – programme technique des sports pour Londres 2012 et au-delà ». Ce colloque fut l’occasion pour le délégué du Comité Olympique Monégasque de suivre une présentation faite par Lord Sébastien COE, Président du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques de Londres 2012. Un problème concernant les nouvelles générations est apparu, montrant la nécessité de trouver différentes méthodes pour inciter les jeunes à s’impliquer davantage dans le mouvement olympique.

 

Du 6 au 9 novembre, s’est tenu le Séminaire des Chefs de Mission pour le 9ème Festival Olympique de la Jeunesse Européenne Hiver de Slask Beskidy 2009. Monsieur Philippe ORECCHIA a été désigné par le Comité Olympique Monégasque en qualité de Chef de Mission et s’est donc rendu à cette réunion où il a participé aux diverses réunions préparatoires à cet événement programme, dates des compétitions et lieux, hébergement, accréditation… Un seul athlète prendra part à cette manifestation. Il s’agit d'Arnaud ALESSANDRIA en ski alpin.

 

La 37ème Assemblée Générale des Comités Olympiques Européens s’est tenue à Istanbul du 20 au 22 novembre. Au cours des deux jours de réunions, de nombreuses informations ont pu être recueillies notamment sur les futurs Jeux Olympiques de Vancouver 2010 et de Londres 2012, mais également des Festivals Olympiques de la Jeunesse Européenne de 2009 en Hiver à Slask Beskidy (Pologne) et en Eté à Tampere (Finlande). Le Comité d’Organisation des Jeux de Beijing 2008 a présenté son rapport final et les villes en lice pour les Jeux Olympiques de 2016 ont également exposé leur candidature.

 

Ensuite, il a été procédé à l’élection de la ville de Brasov (Roumanie) pour l’édition d’hiver et de la ville d’Utrecht (Pays Bas) pour l’édition d’été pour accueillir les Festivals Olympiques de la Jeunesse Européenne en 2013.

 

Enfin, Lisbonne a été choisie pour accueillir l’Assemblée Générale de 2009.

 

S’agissant des bourses sportives, S.A.S. Le Prince Souverain les a attribuées aux athlètes suivants :

  • Sébastien GATTUSO : Athlétisme
  • Mathias RAYMOND : Aviron
  • Diane DUPONT : Equitation
  • Maud RAIMBERT : Equitation
  • Wescelas THOMEL : Equitation
  • Kévin CROVETTO : Gymnastique
  • Romain MARCHESSOU : Haltérophilie
  • Yann SICCARDI: Judo
  • Alexandra COLETTI : Ski
  • Olivier JENOT : Ski
  • Arnaud ALESSANDRIA : Ski
  • Fabienne PASETTI : Tir
  • Hervé BANTI : Triathlon

 

 

A l’occasion de l’Assemblée Générale des Comités Olympiques Européens à Istanbul, Madame Yvette LAMBIN-BERTI a reçu du Vice-Président des COE, Monsieur Alexander KAZLOVSKY, les "Lauriers Olympiques des COE 2008".





Cette distinction est destinée à récompenser toute personne ayant participé activement à la promotion et au développement du sport dans son pays, ayant des mérites éminents dans le domaine sportif et ayant joué un rôle déterminant dans le but d’accroître et développer le sport à tous les niveaux.

.
Vous êtes ici : Accueil Historique Quelques dates Historique du COM