Vous êtes ici : Accueil Historique Le COM jusqu'en 1996

Le C.O.M. jusqu'en 1996

 

 L'année 1983 s'achève par un événement : S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, récemment élu à la présidence de la Fédération Monégasque de Natation, est accueilli officiellement, le 22 décembre, au sein de C.O.M. comme nouveau membre de droit.

  

 

22 décembre 1983 : Réunion du C.O.M. à son siège de la Rue des Iris.

 

Entourant S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, (de g.à d.) D. Sartore, A. Vatrican, A. Romagnan, Dr. C. Bernasconi, D. Réalini, Y. Lambin, Me H. Rey, Dr. L. Orecchia, D. Ravera, F. Boisson, P.L. Auréglia, A. Forcherio (chargé du Secrétariat), et E. Pizzi. 

Avec l'arrivée de l'année 1985, le sport monégasque va prendre une nouvelle dimension. Le 25 janvier, S.A.S. le Prince Rainier, accompagné de la Famille Souveraine, et en présence de S.E.M. Samaranch, Président du C.I.O., inaugure le nouveau Stade Louis II. Ce complexe sportif d'exception va permettre à la Principauté d'organiser des compétitions de très haut niveau.

 

Stade Louis II - A l'angle droit, l'actuel siège du Comité Olympique Monégasque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

← C.O.M.

 

 

Quatre semaines plus tard, le C.O.M. y fixe son nouveau siège, au 5e étage de l'entrée des " sportifs ". C'est là que le C.O.M. accueillera le 5 mars, deux nouveaux membres : Gérard Battaglia, représentant la Fédération Monégasque de Voile, et Bernard Fautrier, Vice-Président de la Fédération Monégasque d'Athlétisme. 

Le 7 mai 1985, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert est invité à se rendre au siège du C.I.O. à Lausanne. Il y est reçu par S.E.M. Samaranch, par le Maire de la ville et par le Président du Canton de Vaud. Quelques semaines plus tard, tandis que le C.I.O. tient sa 90e Session à Berlin, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert est coopté à l'unanimité comme membre de l'auguste assemblée. 

 

 

Lausanne - Le 12 octobre 1986, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert prête serment devant les membres participants à la 91e Session du C.I.O. La Principauté de Monaco, qui n'était plus représentée au sein du C.I.O. depuis 1964, retrouve sa voix.

 

 

 

Durant le mois de juin 1988, tandis que se préparent en Corée les Jeux de la XXIVe Olympiade, S.A.S.le Prince Héréditaire Albert reçoit la visite de M. Slavkov, Président du Comité Olympique bulgare et membre du C.I.O. M. Slavkov est venu présenter la candidature de la ville de Sofia pour l'organisation des Jeux d'hiver de 1994.

 

 

S.A.S. le Prince Héréditaire Albert accompagne à Lausanne S.A.S. le Prince Rainier III qui reçoit, le 18 juillet , des mains du Président Samaranch, les insignes de l'Ordre Olympique d'Or, que Lui avait décerné le C.I.O., lors de sa 93e Session à Calgary.

 

Après le discours de remerciements dans lequel S.A.S le Prince Rainier III souligne l'importance du sport dans le monde et notamment en Principauté, S.A.S Héréditaire Albert dévoile la sculpture en bronze offerte au C.I.O. par le Comité Olympique Monégasque.

 

 

 

Cette oeuvre, réalisée par l'artiste monégasque Emma de Sigaldi, représente deux "relayeuses" symbole du sport féminin se passant le témoin de l'amitié, de l'harmonie et de la paix. Cette oeuvre est destinée au nouveau Musée Olympique, inauguré en juin 1993, à l'occasion de la 100e Session du C.I.O. 

Au début du mois de juillet 1989, la communauté francophone fait une superbe démonstration d'unité en se réunissant au Maroc pour inaugurer les 1ers Jeux de la Francophonie. Le C.O.M. ne manque pas d'y déléguer son Secrétaire Général, le Dr Louis Orecchia, qui conduit à Casablanca 2 athlètes pour participer à la compétition sportive (Céline Leclerc au 400 m plat et Frédéric Choquard au 110 m haies), ainsi qu'un artiste peintre, Hubert Clérisi, engagé dans le concours culturel.

 

 

8 juillet 1989 - la délégation monégasque, qui défile dans le Stade Mohammet V, vient rejoindre la quarantaine de nations invitées à ces premiers Jeux de la Francophonie

 

A la fin de l'été 1989, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert se rend aux Caraïbes pour assiter à une Session du C.I.O., qui se tient à San Juan de Puerto Rico. 

Après la réélection pour quatre ans de S.E.M. Samaranch à la présidence du C.I.O., la "Famille Olympique" a procédé au choix de la ville qui accueillera en 1993 la 101e Session. Monaco a été élu au premier tour de scrutin avec 43 voix. Ce fut un grand honneur pour la Principauté qui avait déjà accueilli en 1927 la 26e Session. 

Dès que Monaco a été choisi par le C.I.O. pour organiser sa 101e Session, le gouvernement monégasque a nommé un groupe de travail. Cette commission a été présente aux 3 précédentes Sessions du C.I.O. qui se sont tenues à Tokyo (96e Session - septembre 1990), Birmingham (97e Session - Juin 1991) et Courchevel (98e Session, dite d'Albertville - février 1992). 

Le 21 juillet 1992, S.A.S. le Prince Héréditaire Albert, accompagné de Me Henry Rey, Mme Yvette Lambin-Berti et MM. G. Tonelli et G. Noghès, viennent présenter aux membres du C.I.O., qui tiennent la 99e Session à Barcelone, les détails de l'organisation du prochain rendez-vous de septembre 1993 à Monaco.

 

Vous êtes ici : Accueil Historique Le COM jusqu'en 1996