Vous êtes ici : Accueil Les Jeux Olympiques Les JO d'été

J.O. de Berlin

 

    

En été 1936, du 1er au 16 août, c'est à Berlin que se tient le onzième grand rendez-vous des meilleurs athlètes du monde. Ils sont près de quatre mille, représentant quarante-neuf nations. 

Mais en Allemagne, le régime nazi est à son apogée. Les Jeux Olympiques sont l'occasion de faire la propogande du national-socialisme. Bien que la charte olympique soit respectée, les épreuves sont entourées d'un faste souvent excessif, dont sont témoins six représentants de la Principauté qui vont concourir dans des épreuves de tir : 

Roger Abel, Pierre Marsan et Michel Ravarino, à la carabine 50 mètres, Louis Briano, Victor Bonafède et Herman Schultz, au pistolet 50 mètres. 

 

Délégation monégasque
 

 

.

J.O. d'Amsterdam

 

    

Les IXèmes Jeux d'été se déroulent à Amsterdam du 28 juillet au 12 août. La flamme olympique y est pour la première fois allumée, après avoir été apportée d'Olympie par relais à l'aide d'une torche.

 
 
   
Au centre de la photo, en pantalon et pull-over blancs, le porte-drapeau de la Principauté de Monaco 

 

La Principauté présente cette année-là sept athlètes : Charles et Emile Gardetto, Louis Giobergia, Pierre Levesy et Alexandre Devissi, en aviron ; Emile Barral à la voile ; Gaston Médecin, au décathlon. En outre trois artistes monégasques présentent leurs œuvres au concours d'art olympique : le peintre A.P. Marocco (membre du C.O.M.), l'architecte M. Ravarino (avec le projet d'un stade) et le musicien M.C. Scotto (avec une composition pour orchestre intitulée "La course des torches").

 

Sans titre 1
Amsterdam 1928  

Trois ans plus tard, les Etats-Unis organisent les Jeux Olympiques qui se déroulent, en hiver, à Lake-Placid et, en été, à Los Angeles. Aucun athlète monégasque ne peut y prendre part. Seul le Comte Gautier-Vignal est présent pour participer aux travaux du Comité International, qui décide de limiter la représentation d'un pays désormais à trois engagés par épreuve.

 

 

.

J.O. de Paris

 

 

    

 

En 1924 Paris est à nouveau choisi pour organiser les VIIIèmes Jeux  Olympiques d'été. Lors de la cérémonie d'ouverture, plus de trois mille athlètes, représentant quarante quatre pays sont rassemblés sous les yeux de Gaston Doumergue, Président de la République Française.

 

 

  
Jeux Olympiques de Paris, 1924. Cérémonie d'ouverture

 

Sept athlètes monégasques participent à ces Jeux. Gaston Médecin, en athlétisme (1er aux 100 m et 400 m au cours de la sélection, il arrivera parmi les 36 finalistes), Emile Barral et Joseph Marquet, en voile 1ére série et quatre tireurs à la carabine, Victor Bonafède (31ème sur 66) , Herman Schultz (36ème), Roger Abel (45ème) et Joseph Chiaubaut (59ème).

 

 

PARIS1924
(De gauche à droite)
Julien Médecin, Joseph Marquet, Emile Barral, Henri Médecin, Gaston Médecin et Paul Zwerner

 

Ces Jeux de 1924 apportent à la Principauté de Monaco la seule et unique médaille jamais gagnée à ce jour ! Elle est décernée à Julien Médecin pour son projet de stade à Fontvieille. Il obtient, en effet, une brillante deuxième place sur vingt et un concurrents représentant sept nations et la médaille de bronze. 

Ce concours avait été crée aux Jeux de Stockholm en 1912 et repris à Anvers en 1920. 

A la fin des Jeux de 1924 le Baron de Courbetin (61 ans) renonce à la présidence du C.I.O. C'est le Comte Henry de Baillet-Latour qui va organiser la 26ème session, qui grâce à l'ardeur inlassable du Comte Gautier-Vignal peut s'ouvrir à Monaco le 22 avril 1927. C'est la première fois que le Comité International Olympique est officiellement accueilli en Principauté. 

 

 

.

J.O. d'Anvers

 

   1920

  

 

Les Jeux Olympiques d'Anvers en 1920 rassemblent près de deux mille six cents athlètes venus de vingt neuf pays. Quatre athlètes monégasques, parmi six sélectionnés, prennent part à l'événement.

  

La première équipe olympique monégasque en tenue de sport
 
En athlétisme, Emile Barral et Edmond Médecin (qui obtient, dans l'épreuve de saut en longueur la 25ème place sur 33 concurrents); en Gymnastique, Joseph Crovetto (22ème sur 25 concurrents ) et Michel Porasso, qui termine à la 12ème place. 

 

Badge de participant d'Emile Barral 

 

 

.
Vous êtes ici : Accueil Les Jeux Olympiques Les JO d'été